“Billy Elliot”, analyse de séquences

“Billy Elliot”, analyse de séquences

1/ Deux extraits vidéo commentés à visionner ici : transmettre le cinéma

. LA COURSE DES ÉMOTIONS

Billy Elliot est toujours en mouvement. Il court à de nombreuses reprises dans le film. Si la course peut traduire la joie (lorsqu’il revient en courant de son premier cours de danse), elle est souvent marque de colère, de violence, d’inquiétude ou de tristesse (recherche de la grand-mère à travers champs, course vers la tombe de sa mère, fuite de la maison après dispute avec le père…). Dans tous les cas, la course impulse la danse.

D’autres courses traversent le film : celles des mineurs grévistes et de Tony poursuivis par les forces de l’ordre.

. LE REGARD DU PÈRE

Le regard du père sur Billy évolue singulièrement durant le film, avec une scène pivot la nuit de Noël, lorsque le fils danse seul devant son père. Cette évolution insuffle toute l’intensité du regard du père sur son fils danseur lors de la scène finale.

2/ L’ultime métamorphose

Analyse de la scène finale.

Voir Dossier # 240 pages 12-13.

Précédent
Suivant