“Rumba”, exploiter le film en lien avec les disciplines

LITTERATURE


● Élaborer une fiche-technique du film en s’aidant de la carte postale, avec titre, réalisateur, durée, pays de production, année, animation…
● Rédiger le résumé ou le synopsis de l’histoire afin de compléter la fiche-technique.
● Rédiger une critique du film (qui utilisera la fiche-technique et le synopsis).
● Lire différentes critiques parues dans la presse. Voir Presse
● Imaginer une interview à proposer aux réalisateurs sur la base de l’interview donnée pour Evene.fr : Voir Interview
● Écrire une scène burlesque mettant en scène le personnage de Dom.
● Inventer des dialogues pour certaines scènes du film (ex : lorsque Fiona s’aperçoit qu’elle a oublié sa robe, lorsque Fiona et Dom se retrouvent sur les cendres de leur maison, lorsque Dom est recueilli par Gérard…).

GEOGRAPHIE


● Situer la Belgique sur un planisphère, sa capitale, son drapeau.
● Situer la Normandie, où se déroule l’histoire. Faire un focus sur les falaises d’Étretat.
● Situer Cuba, le pays de la rumba.

ARTS PLASTIQUES

● Les couleurs primaires (en peinture) : elles sont, dans ce film, particulièrement importantes. Le choix de dominance de couleurs vives est déjà en soit un remède à la mélancolie.
Réaliser une production en n’utilisant que des couleurs primaires (rouge, jaune, bleu).
● Inventer une nouvelle affiche pour le film.
● Jouer sur le cadre / le hors-cadre.
● Les lignes et les couleurs dans l’art abstrait : étude de peintres « colorés ». Kandinsky, Mondrian, Miro, Magritte…
● Zoom sur le peintre allemand Alfred Gockel (ici, une de ses peintures justement intitulée… « Rumba »)

MUSIQUE


● Il convient de distinguer deux types de musique au cinéma : la musique de fosse et la musique d’écran.
. musique de fosse (ou extra-diégétique) : elle provient du cinéma muet, du temps où un pianiste (puis un orchestre) placé dans la « fosse » accompagnait le film pour l’illustrer en lui donnant une dimension sonore. En d’autres termes, c’est la musique que seul le spectateur entend.
. musique d’écran (ou diégétique) : elle trouve directement son origine à l’écran et fait partie intégrante du film (elle est diégétique). C’est donc la musique qu’entendent à la fois le spectateur et les personnages du film. (ex : un personnage allume la radio, une fanfare joue dans la rue, etc.)
Exercice : dans Rumba, la musique du générique de début (lorsque le couple danse dans le gymnase) est-elle une musique de fosse ou une musique d’écran ? Même question pour la chanson au coin du feu (extrait de la séquence : https://www.dailymotion.com/video/xa4kx3 ).
réponse : dans les 2 cas c’est une musique d’écran. Là encore, les réalisateurs optent pour une mise en scène minimaliste en évitant soigneusement d’habiller leurs images avec des musiques de fosse.
● Réaliser une bande-sonore à base de bruitages sur un extrait dont on aura coupé le son au préalable.
● La rumba et les musiques afro-cubaines ;
. Écouter Perez PRADO : « Tabù » https://www.youtube.com/watch?v=cAEnWGI3ETI
. Écouter Xavier CUGAT : « Night train » https://www.youtube.com/watch?v=bxySdJRh9qE&list=PLwN7kgfj2ld78_qw1ReZxkfsiMsQ4elMY&index=319
. Écouter Omar SOSA : « Opening for Eleggua » https://www.youtube.com/watch?v=FsomIFidc-k

HISTOIRE DES ARTS


● Faire des recherches sur les réalisateurs : visionner notamment l’interview (8’06) : https://www.dailymotion.com/video/x5fx2e et leur premier film (13’), Merci Cupidon (1994) https://www.youtube.com/watch?v=d3xWixZQ9pE
● Le cinéma burlesque : comparaisons possibles avec des gags issus des univers de Buster Keaton (situations corporelles impossibles – l’exemple de l’habillage dans la voiture), Jacques Tati (notamment l’utilisation de gags à base de bruitages), Charlie Chaplin (malgré une gestuelle parfois grandiloquente, Charlot s’avère beaucoup plus malin qu’un Dom complètement lunaire ; au contraire de Dom, lui cherche toujours à s’extraire des situations fâcheuses)… On pourra aussi mentionner Pierre Richard dont Dom semble être un fils spirituel…


● Images ricochet :

  1. un extrait chorégraphique de Chantons sous la pluie (S. Donen / G. Kelly, 1951 – voir extrait : https://www.youtube.com/watch?v=SND3v0i9uhE )
  2. le tuyau d’arrosage capricieux de M. Hulot qui veut éteindre le feu d’artifice qu’il a malencontreusement déclenché (Les vacances de M. Hulot, J. Tati, 1953)
  3. les danses et les couleurs des Demoiselles de Rochefort (J. Demy, 1967)
  4. le spaghetti de La Belle et le Clochard… (Voir : https://www.youtube.com/watch?v=Kt1r_Lc_iR8 )
    |

Voir Références cinématographiques


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/8/d939535460/htdocs/mediatarn/wp-content/plugins/elementor-custom-widgets/widgets/photogramme.php on line 552
Précédent
Suivant