“Rumba”, irréalité et poésie

L’absurde renforce la sensation d’irréel déjà présente par bon nombre d’éléments qui débouchent sur la poésie (la danse des ombres, la danse sur la ligne d’horizon…)

EXERCICE :

Comment la sensation d’irréalité est-elle mise en scène ?

  • pas d’indication temporelle hormis la notification « un an plus tard », vers la fin du film : l’histoire peut se passer n’importe quand.
  • pas d’indication géographique hormis la présence du panneau « Le Havre 29 » à peine entrevu : l’histoire se passe en Normandie, mais elle pourrait se passer dans n’importe quelle campagne occidentale.
  • espace stylisé, aseptisé, souvent déserté, réduit à ses lignes de base (comme sur l’affiche).

Relever des éléments poétiques et la part du rêve.


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/8/d939535460/htdocs/mediatarn/wp-content/plugins/elementor-custom-widgets/widgets/photogramme.php on line 552
Précédent
Suivant