“Rumba”, le corps en mouvement

L’idée de corps en mouvement accompagnée de toutes les situations souvent cocasses ou poétiques qui en découlent, sont résolument au centre du cinéma d’Abel / Gordon / Romy.

EXERCICE : Repérer les innombrables jeux de mouvements à travers le film

  • mouvements des corps (la danse, mais aussi toutes les situations « gaguesques » qui découlent du mouvement (Dom en professeur de gymnastique, la scène d’insomnie, les impossibles contorsions des personnages pour se changer dans la voiture, les élèves de Dom en cours d’éducation physique…). Même le corps de Fiona, enfermé dans ses plâtres de la tête aux pieds à l’hôpital, adopte une position de mouvement… pétrifié…
  • la projection même de ces corps (la fabuleuse chorégraphie des ombres (chinoises) lorsque leurs corps sont condamnés à l’immobilité)
  • les évanescences (le nuage noir après l’accident, la fumée et les flammes de l’incendie, les bourrasques de vent qui inlassablement renvoient à Fiona sa rose mortuaire, le ballet des vagues, les traces de baves des 2 escargots qui se rencontrent…)
  • les objets : mêmes ceux-ci peuvent se mettre à danser…


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/8/d939535460/htdocs/mediatarn/wp-content/plugins/elementor-custom-widgets/widgets/photogramme.php on line 552
Précédent
Suivant